Imprimer cette page

La frite #1

Ce billet ne parle pas de la Choup', ni de la Nouk, profitez-en, c'est rare. Ce billet parle de frite.

 

J'ai envie de moules-frites (et ça fait plusieurs mois que ça dure). Le problème dans les moules-frites, c'est les frites. On a testé les frites au four, c'est pas bon. Non, pour manger des moules-frites, il faut une friteuse.

Boptissa, il est geek. Pour tout. Oui, oui, même pour le ménage (une histoire d'aspirateur...). Donc Boptissa dit : "il nous faut une Actifry". Vous savez, cette machine qu'on met juste une cuillère d'huile et ça vous donne des frites qu'on dirait des vraies (il paraît).

Moi je ne suis pas geek. Ou alors pas trop. Enfin juste quand ça m'arrange. Mais sur la frite, je suis plutôt tradi. Parce qu'une frite sans huile, franchement, j'y crois pas.

 

Bon, évidemment, la frite c'est gras, tout le monde s'en est rendu compte. Dans la friteuse du geek, ça l'est beaucoup moins. Ca, c'est un vrai argument.

Mais l'argument ne tient apparemment pas longtemps la route. A lit des magazines féminins - qu'elle n'ose même pas dire ce que c'est tellement que c'est la honte, et c'est d'ailleurs ce qui me retiens de la citer ici, histoire de ne pas entacher sa réputation. (du coup, ce non-dit laisse libre cours à notre imagination débridée : Glamour? Jeune et Jolie? Grazia? ah non, pas Grazia j'espère, il a tué Le Photographe!). Bref, reprenons : quand un magazine à haute portée scientifique et gastronomique teste la friteuse sans huile qu'est-ce que ça donne? (je n'ai pas lu l'article, je retranscris donc ici la retranscription orale qu'A. m'en a faite) : "la frite est moins grasse, c'est sûr, mais tout aussi calorique, voire plus, car elle contient plus de glucides". Ah.

Mes notions en diététiques étant des plus maigres (uhuh), certains concepts m'échappent :

Comment, en mettant juste moins d'huile, on peut fabriquer du glucide? (Boptissa suggère que les glucides sont initialement présents dans la patate et dégradés par la friture. why not? à moins que quelqu'un nous offre une autre explication...).

Ca nous fait peut être autant de calories, mais du gras et du sucre, c'est quand même pas pareil, le sucre ça s'élimine quand même plus facilement, non? Alors pourquoi est-ce qu'on ne nous a jamais parlé des calories grasse et des calories sucrées, hein? On nous dit pas tout, ça fait peur...

 

Bon, on parle de manger quand même, donc le plus important, ça reste le goût (soyons efficaces, regarder les calories, ça va bien entre les repas...). Et le goût de la frite sans friture, je n'y crois pas, même si le magazine scientifico-gastronomico-fénininaze l'a qualifié de "pas pire". Je vois ça un peu comme une raclette sans fromage, la loose de la frite, quoi. Mais malgré ma scepticitude profonde, je suis joueuse.

C'est pourquoi, ce week-end, nous testons ici même à la Barakossa, la friteuse sans gras!!! (non, je n'écris pas pour un magazine girly!) (ceci dit je veux bien,  je me vois tout à fait tenir une chronique sur les préoccupations de la ménagère geeko-bobo (après la friteuse sans huile, l'aspirateur sans sac, le parasol chauffant, le ménage au vinaigre blanc,...), on fait des supers cobayes, Boptissa et moi!)

Un grand merci à Emilie pour le prêt de la friteuse du geek. Grâce à toi, nous allons passer de merveilleux moments, et comme j'ai frimé, je peux te dire qu'on fait des envieux...

 

Le verdict du crash test à la fin du we!

 

  • 3671
  • Dernière modification le samedi 10 octobre 2009

4 Commentaires